Qu’est ce qu’est un PPAP et comment l’implémenter?

Avec l’externalisation des activités de fabrication, les organisation ont opté pour plusieurs moyens afin de contrôler leurs processus de la sous-traitance et rationaliser leurs opérations. L’un de ces moyens consiste à implémenter le processus d’approbation des pièces de production (PPAP). Ce dernier permets de contrôler les étapes de fabrication, réduire le gaspillage et augmenter la vitesse de la production.
Dans cet article, nous allons explorer qu’est ce qu’un processus PPAP ? comment l’implémenter pour améliorer les performances de votre entreprise et favoriser une plus grande efficacité.

Qu’est-ce qu’un processus d’approbation des pièces de production ?

Le processus d’approbation des pièces de production (PPAP) est un processus standard publié par le groupe d’action de l’industrie automobile (AIAG) en 1993. Il s’agit d’un moyen pour assurer aux clients que les pièces sont adaptées aux exigences définies au préalable. En outre, Il représente une série de vérifications exécutées pour garantir la qualité et la conformité des pièces. En gros, le PPAP couvre toutes les étapes de la production, depuis l’approvisionnement  » jusqu’à la livraison des produits.

Les processus PPAP varient selon les industries et ils représentent généralement un dossier comprenant les éléments suivants :

  • D’abord, examen de la conception.
  • Puis, examen de l’outillage.
  • Ainsi, examen de l’électricité et de l’électronique.
  • Ensuite, examen de la qualité.
  • Examen de la sécurité.
  • Analyse opérationnelle.
  • Enfin, inspection finale.

Les déclencheurs du PPAP

Un PAPP est requit pour le lancement d’un nouveau projet de production d’une pièce. Ainsi que pour la validation de toutes les modifications qui peuvent impacter une pièce ou un processus existant. Plus encore, les clients ont le droit de demander un PPAP à tout moment pendant la durée de vie du projet. Cela, implique que les fournisseurs doivent documenter et mettre à jour systématiquement les éléments du PPAP.

Comment implémenter un PPAP ?

Dans l’infinité d’instaurer un PPAP, les fournisseurs doivent compléter l’exécution d’un ensemble d’éléments requis pour garantir la qualité des pièces. Généralement, ces éléments représentent les exigences des clients et ils sont négociées au préalable. En plus, tous les éléments du PPAP doivent êtres généralement présentés en 5 niveaux de soumission.

Les niveaux de soumission du PPAP

PPAP Levels of Submission

Premier niveau – L’envoie du PWS ( la garantie de la production) au client pour la validation.

Deuxième niveau – Communiquer au client le PSW et le prototype des pièces et les données justificatives limitées relatives à la production du prototype.

Troisième niveau – L’envoie du PSW avec les prototypes des pièces et données justificatives complètes relatives à la production du prototype.

Quatrième niveau – PSW et la garantie relative aux autres exigences demandées par le client.

Cinquième niveau – Envoyer le PSW et les prototypes des pièces ainsi que tous les données complètes pour effectuer un test sur le site de fabrication du fournisseur.

Les éléments de la soumission du PPAP

Les éléments s’agissent d’une check liste constituée de 18 éléments standards.

  • D’abord, Enregistrements de conception : représentant les copies des dessins et les maquettes relatives aux spécifications techniques.
  • Documents de modification technique autorisée (note) : représentant les modifications de conception.
  • Approbation technique : Validation du prototype d’essai auprès des clients.
  • Analyse des modes de défaillance et de leurs effets (DFMEA) : Anticiper l’impact et la probabilité de défaillance d’une pièce.
  • Cartographier le processus : Mettre en place le diagramme du processus de fabrication.
  • Puis, Analyse des modes de défaillance et de leurs effets (PFMEA) : l’analyse et la révision des processus de la fabrication.
  • Plan de contrôle : La mise en place d’un plan de contrôle systématique des processus de production.
  • Études d’analyse des systèmes de mesure : Réaliser un diagnostic sur les processus et les ressources de la production.
  • Résultats dimensionnels : Enregistrer et dimensionner les dessins de chaque prototype de pièces.
  • Enregistrements des tests de matériaux/performances : Documentation et enregistrement des résultats de tous les tests effectués sur la pièce.
  • Ensuite, Études initiales du processus : Justifier la stabilité des processus en Effectuant des études et des cartes de contrôle.
  • Documentation du laboratoire qualifié : Constitution d’un dossier qui comprend les certifications de toutes les ressources
  • Rapport d’approbation d’apparence : La validation de la conformité de L’apparence des pièces auprès des clients. L’apparence des pièces inclus tous les éléments suivants : la couleur, la texture, etc..
  • Pièces de production d’échantillons : L’envoie de quelques prototypes des pièces aux clients pour l’approbation. Ainsi que les photos des processus doivent êtres enregistrer dans la documentation PPAP.
  • Échantillon principal : La validation d’un prototype finale des pièces. Le prototype final désigne la référence avec laquelle vous devez comparer les pièces de production standard.
  • Outils de contrôle : Etablir une check liste d’inspection pour contrôler la conformité de chaque pièce pendant le processus d’assemblage.
  • Exigences spécifiques au client : Etablir les éléments qui justifient que vous avez rependre parfaitement aux exigences spécifiques du client.
  • Finalement, Mandat de soumission des pièces : Remplir le formulaire PWS (Part Submission Warrant). Le PWS représente la garantie de la production des pièces et résume la soumission complète du PPAP.

Est-il important de digitaliser un PPAP?

Dans les dernières années, la gestion du processus PPAP est devenue critique. En conséquence, il découle un besoin clair en  matière de rationalisation, de fluidification et de fiabilisation. En guise d’exemple, Il n’y a rien de plus frustrant que de passer des heures à créer une nouvelle pièce étonnante, pour la voir échouer au dernier obstacle en raison d’une lourdeur de traitement ou d’une erreur dans le manuel du PPAP. C’est pour cela, il est essentiel de digitaliser le processus PAPP. Une approche inédite qui va vous permettre d’:

  • D’abord, exécuter les différents contrôles requis en temps réel
  • Puis, optimiser vos processus de production
  • Ainsi, garantir la conformité des pièces de la fabrication tout au long du processus de la production
  • Ensuite, Fluidification du processus d’envoyer des documents;
  • Optimisation du temps de validation et du traitement des demandes clients;
  • Par la suite, Éviter les oublis au niveau des traitements.
  • Finalement, Assurer une traçabilité.

Dans cette perspective, je vous invite à consulter une application E-PPAP déployée par softyflow pour le compte d’une organisation française. Une organisation agissant dans le secteur d’automobile qui a voulu faire le grand saut en faisant appel à la puissance de la technologie.

Conclusion

En conclusion, un processus PPAP est un élément essentiel de toute opération de fabrication, car il garantit que les composants critiques répondent aux exigences des clients. Grâce à un processus formel et digitale de PPAP, vous pouvez se protéger contre les amendes et les poursuites couteuses dus au non respect des normes et du dépassement des délais. Ainsi, un process PPAP va vous permettre de maximiser l’expérience de vos clients en leur offrant la meilleure arme pour garantir la performance des produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.